Coup de froid sur les grandes villes

Les communes rurales gardent la faveur des Français

Depuis le début de l’année, les prix des biens situés dans les communes rurales ont augmenté de 7,4% en moyenne partout en France, rattrapant ainsi leur niveau de 2008. C’est près de 2,5 fois plus que dans les principales agglomérations métropolitaines. L’attractivité des zones péri-urbaines se confirme encore ce mois-ci avec une augmentation moyenne des prix de l’ordre de 0,8%. Dans le même temps, les dix plus grandes villes françaises hors Paris ne voient leur prix progresser que de 0,1%.



Le soleil brille en revanche sur la cité phocéenne (Marseille) où les prix ont augmenté de 5,4% depuis début janvier et ont encore pris 0,8% par rapport au mois dernier. Marseille séduit aujourd’hui une nouvelle population d’actifs en quête d’un plus grand pouvoir d’achat immobilier.






« Depuis les confinements, la cité phocéenne attire de nombreux Parisiens, séduits par les 4ème et 5ème arrondissements, mais aussi les Lyonnais et Bordelais, avec un appétit certain pour les biens disposant d’un accès direct à l’extérieur de type terrasse ou jardin, le balcon ne suffisant plus » analyse Louis Dogliani.

Source : Meilleur Agent