Le marché de la location étudiante sous tension

C’est la croix et la bannière pour trouver un studio dans une ville étudiante ! Face à la reprise des cours en présentiel, les demandes explosent. Les petites surfaces se louent à une vitesse folle. Les agences croulent sous les dossiers, avec une centaine de demandes par semaine, soit trois fois plus qu’habituellement.


Cet engouement pèse sur le prix des loyers des studios :

+8,7 % à Bordeaux,

+8,1 % à Grenoble,

+6,6 % à Lyon,

+5,8 % à Strasbourg,

+5,3 % à Aix-en-Provence,

+5,1 % à Amiens,

+4,5 % à Nice

+4,2 % à Marseille.


Il faudra donc davantage mettre la main au portefeuille cette année… À moins d’étudier à Paris. Vidée de ses touristes et de ses étudiants étrangers, la capitale française regorge d’offres, ce qui contribue à maintenir les prix stables.


Source : Le Figaro